Un immeuble qui connaît c'est voisins?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Adam O'Neil. {END}

Aller en bas 
AuteurMessage
Adam O'Neil
LONELY BOYZ
avatar

Messages : 33

LIFE
CONNAISSANCE?:
CE QUE J'AVAIS CONTRE EUX?: Pas grand chose.
CITATION:

MessageSujet: Adam O'Neil. {END}   Dim 19 Avr - 17:33


(c)Nepy


    Extrait d’un écrit d’Adam.

    «Raconte moi un mensonge, raconte moi une histoire. Dis moi quelque chose. Parle moi de l'alcool au petit matin, parle moi de ce quartier où tu vis. Apprend moi la vie, la mort. Raconte moi la drogue. Raconte moi ta vie, tes envies et tes désirs. Avant, je connaissais ton visage, mais à présent il m'est inconnu. Alors, je me demande pourquoi tu me désires tellement. Pourquoi viens-tu me voir uniquement dans le but que je fasse de ton corps mort un corps remplis de vie. Aurais-je le droit de tenir ta main ? De t'embrasser devant tout le monde. J'ai fait des erreurs, comme tout le monde, mais je sais que je tomberais bientôt. Tu ne sais pas encore combien mon coeur saigne. Laisse-moi donc te le montrer. Faire de nos vies un enfer.

    Raconte moi un mensonge, raconte moi une histoire. Qu'enfin je puisse croire à ce que tu m'interdis. Je ne suis qu'un homme sans repères. Tu as volé mon cœur, petite sotte ! Regarde. Regarde bien ce que tu en fais. Je ne t'en veux pas. Ta naïveté te perdra. Petit ange, tu ne veux pas voir combien ton corps frêle est l'objet de mes nombreux tourments. Puisque oui, je ne suis qu'un écrivain tourmenté. Apprend à me lire, apprend à me connaitre à travers mes écrits. Apprend à travers mes erreurs. Je ne te laisserais pas en causer. Trop tard me dis-tu ? Il n'est jamais trop tard. Demande moi d'arrêter le temps et je le ferais. Je suis ton Superman. Et tu es l'héroïne de mes écrits.

    Raconte moi un mensonge, raconte moi une histoire. Promets moi l'amour de tous les jours. Interdis moi la routine. Petite cruche, déposes tes armes à mes pieds. Ainsi, je pourrais t'aimer sans retenue. Te donner tout ce que j'ai. Dis moi tes préférences. Vanille ou Chocolat ? Lumière éteinte ou allumée ? Chat ou Chien ? Oui, conte moi tout cela. Laisse-moi trouver en tes yeux les reflets de ton âme si pure. Je t'écouterais, oh ça oui, je ne ferais que ça. Je ne dirais rien même si tu me le demandes ou alors, je me contenterais de te répondre ce que tu souhaites entendre. Les mots n'ont pas de secret pour moi. Puisses-tu me laisser devenir le messager de ton coeur. Crois-moi, je transformerais tes peines en joies intenses. Je ne suis rien sans toi, un chevalier sans princesse à secourir ? Ça n'a aucun sens.»




Dernière édition par Adam O'Neil le Mar 21 Avr - 20:09, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam O'Neil
LONELY BOYZ
avatar

Messages : 33

LIFE
CONNAISSANCE?:
CE QUE J'AVAIS CONTRE EUX?: Pas grand chose.
CITATION:

MessageSujet: Re: Adam O'Neil. {END}   Dim 19 Avr - 17:33

      ««Adam O'Neil»»
      ««««__Votre Personnage


    ««Âge & Date de naissance:Adam a vingt-cinq ans. Il est né un vingt-quatre Octobre pour le plus grand bonheur de ses parents. Bien que ce fut un bonheur très (trop) court pour sa mère.

    ««Description Physique:
    Ah le physique. Sûrement ce qu'on regarde tous en premier. Ne nous le cachons pas, Adam n'est pas trop mal fait et on pourrait même aller jusqu'à dire qu'il est beau. Bien sûr, tout dépend des gouts de chacun nous sommes d'accord là-dessus. Le jeune homme possède une certaine démarche qui lui donne une grâce incontestable. Ce n'est pas quelque chose qu'il a cherchait à posséder, c'est venu instinctivement chez lui, il a toujours marché ainsi. Approchons nous à présent. Sa peau est pâle mais sans trop l'être tout de même. Pas aussi blanc qu'un mort, quoi. Les femmes qui ont frôler sa peau plus d'une fois se laissent aller à dire qu'il a une peau agréable à toucher. Ses cheveux ont la couleur du cuivre mais en moins exagéré bien sûr. Ça tourne sur le blond cuivré. Ses yeux ont une couleur noisette. Banal me direz vous et je vous l'accorde. Le physique n'est guère ce qu'il y a de plus intéressant chez Adam. Les traits parfois trop parfait de son visage pourrait donner des complexes à plusieurs autres hommes mais il l'ignore.

    ««Caractère:
    Témoignage d’un proche.
    « Adam a toujours été créatif. Depuis que je le connais, c’est à dire depuis sa plus tendre enfance, il m’a montré combien son imagination n’avait pas de limite. Cependant, il arrive a gardé les pieds sur terre. C’était un enfant qui aimait vraiment qu’on fasse les choses à sa place, il était paresseux mais ça restait convenable. De plus, il se faisait beaucoup d’ami. Ce que j’apprécie le plus chez lui ? Sans doute son petit côté mystérieux d’écrivain torturé. Ce que j’aime le moins ? Sûrement son côté manipulateur qu’il commence à peine à développer. Sa plus grande qualité ? La générosité, il donne à travers ses écrits tout ce qu’il possède. Son plus grand défaut ? Il est trop passionné. Et en plus de ça, un poil fantaisiste. Il ne faut pas qu’il se lance dans une histoire, sinon il y met toute son âme et ça peut lui jouer de vilain tour. Je me souviens qu’un jour, alors qu’il s’était amouraché d’une fille dont j’ai oublié le nom, il trouvait l’inspiration seulement lorsqu’il pouvait écrire sur elle. Le dos nu de cette jeune femme lui servait donc d’espèce de pupitre, dirons nous.»

    Tout ce qui a été dit ci-dessus est vrai. Mais je crois que nous pouvons approfondir certain point. Il nous serait impossible d’expliquer clairement la façon dont se conduit Adam puisqu’il reste un homme et non une machine, ses façons d’agir peuvent donc changer et ce à n’importe quel moment. Cependant, revenons-en sur des points important. Ce proche nous a parlé de l’imagination d’Adam. C’est une chose incontestable, ce garçon pourrait vous surprendre et par ses histoires et par ses idées folles. Il a cependant préciser que le garçon arrivait à garder les pieds sur terre, chose qui est bien rare de nos jours. Nous n’aurons donc pas tout de suite besoin de faire l’éloge de sa folie. Poursuivons. Paresseux ? Il l’est toujours. Mettez le devant une page blanche les jours de panne d’inspiration et il ne prendra même pas la peine d’essayer de la noircir. Et honnêtement, c’est mieux puisque lorsqu’il se force à écrire ces jour-là, le résultat n’est pas super. Nous en arrivons à son côté d’écrivain torturé. Oh, c’est une part de lui même qu’il aime cultiver. Certains écrivains aiment se montrer heureux et faire voir que leurs histoires, lorsqu’elles sont sombres, différent complètement de la réalité. Pour Adam, ce n’est pas la même chose. Il écrit avec son âme et essaye d’y mettre tout ses sentiments. Nous pouvons le qualifier d’écrivain romantique, au même titre que Hugo mais ne possédant pas exactement le même talent. Pour ce qui est de son côté passionné et de la petite anecdote raconter par ce proche, c’est quelque chose de véridique. Adam veille pourtant à surveiller ça mais sa vrai nature le rattrape toujours. Suite à la mort de son grand amour, la même fille que celle qui est mentionné plus haut, Adam n’a pas beaucoup changé niveau caractère à part peut être sa sociabilité qui en a pris un coup et sa joie de vivre qui n’était plus également la même. Compréhensible me direz vous pour un romantique comme lui puisqu’un jour on a tout et le lendemain on se retrouve sans rien. Mais je n'en dirais pas plus pour le moment. Mais regardons plutôt ce que Emily pensait de lui.

    Extrait du journal intime d'Emily.
    « Je l'aime. Oui, je l'aime. J'ignore si tu peux comprendre ce que je ressens après tout, tu n'es qu'un bout de papier. J'aimerais que tu me comprennes, que tu éprouves cette même sensation que moi lorsqu'il me touche. Adam est un homme doux, attentionné mais pourtant tellement juste. Hier, pour la première fois, nous avons fait l'amour. J'ai trouvé sa façon de me faire l'amour tellement poétique que je suis sûre de passer pour folle. Je suis consciente de nos problèmes mais je me sens tellement bien avec lui. Sa douceur le perdra. Je m'en vais, prier pour lui. Que mon cœur devienne son asile le plus sûr, je l'y attends. Puisses-tu, lui transmettre ces quelques mots, qu'il comprenne qu'avec lui je ne suis plus la même. »

    ««Histoire:

    Acte Premier - Le berceau de la vie.


    Je ne pense pas qu'il soit vraiment nécessaire de vous conter l'histoire des parents d'Adam et pourtant, je me vois dans l'obligation d'en parler puisqu'ils sont tout de même les personnes sans qui il n'aurait pas pu voir le jour. Monsieur et Madame O'Neil pensaient ne pas pouvoir d'enfant, en effet, peu de temps après leur rencontre, ils se marièrent et ce pour le meilleur comme pour le pire. Peu après le dit mariage, Madame O'Neil apprit qu'elle ne pourrait pas avoir d'enfant. Honteuse et déçue, elle le cacha plusieurs mois à son mari avant de tout lui avouer. Pourquoi l'avait-elle caché ? Sûrement parce qu'elle avait peut d'être remplacé par une femme qui pourrait offrir des enfants à son mari. Cependant, ce dernier ne la quitta pas. Monsieur O'Neil était un grand homme mais il était surtout très amoureux de sa chère femme. Je vous laisse imaginer la joie de celui-ci lorsqu'il apprit que finalement, sa femme était enceinte. La joie, oui, c'est sans aucun doute ce qui prit le dessus sur Monsieur O'Neil. Les neufs mois qui précédèrent la naissance d'Adam se passèrent sans réel soucis. Ses parents n'en revenais toujours pas. Il est souvent dur de croire en quelque chose que nous avons rejeté quelque années plus tôt. Nous en arrivons donc à ce fameux vingt-quatre octobre. Madame O'Neil fut conduite à l'hôpital à la suite de nombreuses contractions. Comme beaucoup de femme enceinte d'ailleurs. Le père d'Adam se contenta d'assister sa femme qui était entrain de mettre au monde leur futur fils. Seulement, tout ne se passe pas toujours comme on le souhaite. Des cris, des pleurs. Les cris d'une mère qui n'en peut plus, les pleurs d'un enfant qui voit à peine le jours. L'enfant fut prit en charge directement par les infirmières et on s'active autour de la mère. Un cœur qui cesse de battre. La vie qui s'éteint. Des gens qui dont là pour essayer de l'empêcher. Malheureusement, les efforts ne sont pas toujours nécessaire.

    Un battement de cœur puis plus rien.. La mort toute proche et pourtant, Madame O'neil réussit à s'en sortir. Cette femme était une grande femme, ça c'était sûr. Elle avait échappé à la mort de si près. Mais pour combien de temps ? Nous le verrons plus tard. Le bonheur des parents étaient donc complet et c'est ensemble, qu'ils rentrèrent dans leur demeure de Londres. Oh, la famille O'Neil n'a jamais manqué de rien. Tous deux héritiers, la vie de luxe les attendaient. Alors, avaient-ils vraiment tout ? L'amour, l'argent, le bonheur ? Oui. Ils faisaient parti de ces rares personnes qui peuvent avoir la prétention de dire qu'ils possèdent tout ce qu'il y a de plus important ici bas. Pourtant, Madame et Monsieur O'Neil n'étaient pas comme ça, ils savaient combien certains étaient dans le besoin. Oui, en plus de tout posséder, ils avaient grand cœur. Leur retour de la maternité fut quelque chose de mémorable pour eux. Le début d'une nouvelle vie et celle-ci à trois. Les jours passèrent donc sans problème, jusqu'à cette fameuse nuit. Adam, tout juste âgée de trois semaines, dormait tranquillement dans sa chambre. Il n'entendit donc pas le bruit provoqué par la vitre cassé à l'étage inférieur. Sa mère, elle, n'y manqua pas. Beaucoup dise qu'une fois qu'on devient mère, les sens se développent. On est beaucoup plus sensible aux bruits. Madame O'Neil quitta son lit, la peur au ventre mais avec l'envie de protéger sa famille avant tout.

    « La vie a quitté ton corps mais tu resteras dans nos cœurs. Nous t'aimerons toujours. » Voilà ce que Monsieur O'Neil fit inscrire sur la tombe de sa femme. Oui, cette nuit là, la femme se fit assassiné par deux cambrioleurs. Londres était une ville très peu fréquentable. Monsieur O'Neil se souviendra tout le reste de sa vie du cri strident poussé par sa femme. Du dernier soupire qu'elle poussa et lorsqu'elle mourut dans ses bras, il promit de quitter cette ville pour pouvoir offrir une vie descente à son fils. Quel père ne rêve pas de cela ? L'enterrement eu donc lieu, le père d'Adam se montra particulièrement courageux alors que l'enfant, lui, ne savait toujours pas ce qu'il se passait. Tout ce qu'il savait, c'était qu'il se trouvait privé du sein de sa mère, et ce sans aucune explication. Je ne cherche pas à placer Adam en position de victime ou bien même a lui offrir des raisons qui expliqueraient son comportement futur, il faut se mettre d'accord là dessus. Manhattan. Voilà la nouvelle destination de la famille -ou du moins ce qu'il en restait- O'Neil. Tout ce passa très vite là-bas. C'était bien différent de Londres. Adam se révéla un garçon très intelligent. Il ne lui fallut que peu de temps à apprendre à marcher et une fois que cela fut fait, tout s'enchaîna. Parler. Courir. Apprendre. Sauter. Il avait une telle envie d'apprendre que ça pouvait parfois faire peur. Son entrée à l'école suivit très vite. Là bas, il se fit beaucoup d'amis dés son jeune âge. Voyons maintenant comme peut évoluer un garçon lorsqu'il traverse l'adolescence et qu'il rentre dans la vie d'un adulte, voulez vous ?

    Acte Second - Le cœur a ses raisons que la raison ignore.


    Vous conviendrez qu'il n'est pas nécessaire de parler des quatorze premières années de la vie du garçon puisqu'il s'agit souvent d'une période où il ne se passe rien d'intéressant. Ou simplement des choses futiles. Nous voila donc à l'année des quinze ans d'Adam. Ah, je ne vous cacherais rien en vous avouant que ce garçon était un vrai dur à cet âge là. Son père n'en pouvait plus. Mais passons plutôt à un jour mémorable. Le jours où Adam commença quelque chose qu'il n'aurait pas du. C'était un soir de décembre. Les jeunes avec qu'il avait l'habitude de traîner avaient prévu une petite fête, histoire de détendre l'ambiance. Adam, qui n'avait rien de mieux à faire, accepta d'y aller. En fait, il était un garçon qui n'avait pas de mal à se mêler aux autres. Malgré son côté d'écrivain torturé, on l'appréciait. Puisque oui, à cette époque, Adam écrivait déjà. Oh, ce n'était pas encore des choses bien définis. Simplement ses pensées mais nous verrons ce qu'il en est plus tard. Ce jour-là donc, Adam suivit Michael, son meilleur ami de l'époque. Oh dieu qu'ils s'aimaient ces deux-là. Toujours ensemble pour faire les conneries d'ailleurs. Ils se rendirent à la soirée et tout ce passa pour le mieux. Tout jusqu'à ce qu'on propose de la drogue à Adam. Oh, les dangers de la drogue n'étaient pas inconnus au garçon et personne ne pourra dire qu'il fut forcé. Il voulait simplement essayer. N'avait-il donc pas pensé aux conséquences ? Beaucoup commence pour essayer et finisse seulement lorsqu'ils sont six pieds sous terre. Une erreur de jeunesse, sans doute. Le tournant d'une vie, priez seulement pour que celle-ci ne prenne pas vite fin. Puisque rappelons-le, la drogue peut provoquer beaucoup de chose et même jusqu'à la mort.

    Deux ans passèrent et rien ne changea. Adam ne vivait plus que pour ses amis pour l'écriture. Oui, il avait trouvé en elle l'asile qu'il ne trouverait sans doute nulle part d'autre. Sa vie se résumait à sa plume et à son romantisme. Les études ? Il s'y consacrait moins mais continuait à avoir de bonne notes. Ce n'était pas dur pour lui. Il ne voulait pas devenir, comme beaucoup de ses amis, médecins, avocat ou chef d'entreprise. Non, il voulait pouvoir faire comme les peintres célèbres, vivre de son art. On ne comptait plus le nombre de soir où il était complètement défoncé et le nombre de livres qu'il pouvait lire lorsqu'il était clean. Il continuait à être sociable et se faisait toujours autant d'ami. « Je suis jeune, j'ai le temps d'avoir des regrets. » Disait-il tout le temps. C'était compréhensible, il était jeune, il était naïve et ne connaissait rien encore de la vie. Il espérait seulement ne pas finir derrière un bureau à devoir faire un métier qu'il n'aimerait pas. Adam aspirait à une vie tranquille. C'est tout. Il ne demandait rien de plus. Juste de la tranquillité et des personnes pour lire ses écrits. Oh, beaucoup d'autres jeunes le voulaient aussi. Michael, lui, voulait finir médecin. C'était assez drôle mais plus le temps passait et plus il se rendait compte que ce qu'il aimait chez ce garçon, c'était sa façon d'être différent de lui. Ils se complétaient et ensemble, n'avait peur de rien. Oh, il ne fallait pas se méprendre sur eux. Ils étaient tous deux comme des frères. Un frère qu'Adam n'avait jamais eu. Et l'amour ? Je suis sûr que vous vous demandez ce qu'il en était de ce côté pour Adam, non ? Et bien, à ce moment-là, Adam n'y pensait pas spécialement. Préférant attendre son tour. Qui allait vite arriver.





Dernière édition par Adam O'Neil le Mar 21 Avr - 18:29, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam O'Neil
LONELY BOYZ
avatar

Messages : 33

LIFE
CONNAISSANCE?:
CE QUE J'AVAIS CONTRE EUX?: Pas grand chose.
CITATION:

MessageSujet: Re: Adam O'Neil. {END}   Dim 19 Avr - 17:33

    Effectivement, à l'âge de dix-huit ans, il rencontra Emily. Emily et ses yeux bleus. Emily et ses formes parfaites. Emily et son sourire de rêve. Elle était si belle qu'Adam avait fait d'elle sa muse. D'ailleurs, elle occupait beaucoup de page dans le carnet du garçon. « Mon bel ami, j'ai enfin trouvé ma Venus fatale. Elle m'a jeté un sort et pourtant je ne réclame pas le bucher pour elle. Je souhaite seulement qu'elle vienne enflammer mes lèvres avec les siennes. Sa beauté n'a d'égal que sa douceur. Je rêve déjà de la voir froisser mes draps de ses mains blanches. Puisses-tu aller la chercher et me donner le courage de lui faire la cour comme il se doit.» Tout ce qu'il écrivait à propos d'elle ressemblait à cela. Elle hantait ses nuits et ses jours, et ce sans même qu'elle lui ai adressé la parole. Le garçon s'entraîna bien des soirs devant sa glace pour trouver quelque chose à dire à la jeune femme mais rien ne vint lorsqu'il se trouva devant elle pour la première fois. Il lui fallut attendre d'être défoncé pour aller la voir et voici le résultat.

    « Je ne connais pas grand chose de toi. Emily, je sais seulement que je suis d'un an ton aînée, que tu vis à quelques rues de chez moi et que tu aimes le café sans lait. Je sais aussi que comme moi, tu es une passionné de littérature, je t'assure que nos cœurs sont destinés. Prend moi pour fou si tu le souhaites ! Jette moi aux lions, si c'est le prix à payer pour vouloir être auprès de toi.
    - Tes manières me font penser à Roméo, Adam.
    - Je porterais le nom que tu veux, promets moi simplement de m'aimer.
    - Je ne suis pas Juliette, Adam, redescend sur Terre.
    - N'aimes-tu pas Shakespeare ? Alors cite moi tes auteurs préférés et demain ils n'auront plus de secret pour moi.
    - Ne dis pas de sottises, j'aime Shakespeare mais la vie est différente.
    - Elle l'est parce que tu la veux ainsi. »

    La jeune Emily ne put s'empêcher de rire et ce fut le début d'une belle histoire d'amour. Sans aucun doute bien loin de celle de Roméo et Juliette. Pourtant, Adam se sentait vivant plus que jamais avec elle. Il pouvait passer des heures à remplir des pages blanches rien qu'en pensant à elle. Ils avaient même pris la drôle habitude de s'envoyer des lettres. Pas n'importe quelles lettres, des lettres semblables à celles que Roméo aurait pu envoyer à Juliette. En voici quelques unes. En fait, il s'agit surtout d'une lettre écrite par Adam la veille d'un soir de fête. Il devait aller se procurer la drogue la journée même. Vous comprendrez dedans que la relation entre Emily et Adam n'était pas encore officielle. Pourquoi ? Parce qu'ils devaient l'officialiser le lendemain à la soirée. Viens ensuite la réponse de la jeune femme qui sera glissé dans le casier d'Adam à midi.

    « Mon ange, combien d'heures encore à te regarder sans te toucher ? A te sentir si proche mais sans pouvoir t'attraper ? Veux-tu ma mort ? Je n'ai pas encore prouvé à quel point je t'aimais ? C'est cela ? Dit le moi, Ô grande Prêtresse de mes nuits. Dis moi ce que tu veux et je te l'apporterais. Il est tard, tu sais ? Et pourtant le sommeil ne me vient pas puisque je t'imagine à mes côtés. Je glisserais cette lettre à l'intérieur de ton casier à la première heure demain. Fais moi parvenir l'heure à laquelle nous devons nous retrouver ce soir. Je pense à acheter ce que tu sais. Pense à petite Sotte. Pense à mon cœur qui t'appelle chaque minute passé trop loin de toi. Je t'aime. Ton Prince.»

    « Mon bon Prince, j'ai compris l'envie qui t'habite et tu devrais savoir que je partage la même. Mon corps te réclame chaque nuit mais ce soir, tout sera différent. Accepte de passer la nuit dans mes draps. Je serais tienne mon amour. Je ne veux rien de plus que ton amour. Je te demande seulement encore quelques heures. Ne craque pas maintenant. Demain nous pourrons nous tenir la main devant tout le monde et nous n'aurons plus à nous satisfaire des baisers volés dans le parc. J'espère de tout cœur que ce mot te trouvera en bonne santé. Retrouvons nous à 19h au même endroit que d'habitude. À très vite, Je t'aime. »

    Emily se droguait aussi. Et c'est sûrement ce qui différencie tant notre petit couple de Roméo et Juliette. Bien sûr, Adam aurait arrêté pour elle, il aurait décroché la lune pour elle. Mais elle ne lui demanda pas. Elle acceptait cela. Logique me direz-vous. La soirée passa. Ils se retrouvèrent chez la jeune femme. Adam, qui n'était qu'un homme rappelons-le, ne pus se retenir bien longtemps. Ce soir-là, pour la première fois, il fit du corps frêle d'Emily le sien. Allait-il paraître fous s'il avouait que jamais il n'avait autant pris de plaisir à sentir un corps se cambrer sous le sien ? Non. Il l'aimait. Et il l'aimait si fort qu'il aurait été prêt à la demander en mariage sur le champs s'il avait su certaines choses avant. Oui, il voulait faire d'elle sa femme mais souhaitait tout de même attendre un peu. Ils étaient encore bien jeune. Nous allons voir ce qu'il est arrivé à ce couple et si, comme pour beaucoup, la drogue a détruit quelque chose.

    Acte Dernier - La Chute de toute une vie.


    Shakespeare a dit « L'amour ne voit pas avec les yeux, mais avec l'âme.» Est ce donc à cause de ça qu'Adam et Emily ne faisaient que se voir mutuellement ? Oui, il semblait tellement absorbé dans leur histoire d'amour que plus rien ne semblait pouvoir les atteindre. Ensemble, ils se croyaient invincible et se jouer de tout. Seulement, Adam apprendra très vite qu'on ne se joue pas de la mort. Un jour, alors qu'il trainait avec Emily dans les rues de Manhattan, il lui déclara le plus simplement du monde... « Tu sais Emily, je n'ai plus peur de mourir. Je pourrais avoir au moins connu l'amour une fois dans ma vie. Alors je défie la mort ! Qu'elle vienne me chercher ! Je l'attends. » La jeune femme avait simplement rigolé comme elle le faisait souvent lorsqu'il faisait le pitre. Le temps passait, l'amour lui, restait. Ils avaient prévu de s'installer ensemble. De se marier et d'avoir deux enfants. Un garçon et une fille de préférence. Oui, elle était sa princesse et Adam n'aurait laissé personne poser une main sur elle. Il l'aimait bien trop. Souvent, il lui répétait. Comme par peur qu'elle oublie qu'elle était toute sa vie. On apprend parfois, avec le temps et le recul, qu'il est mieux de ne pas s'accrocher aussi fort aux gens. Sinon, le jours où ils tombent, vous êtes sûr de tomber avec. Adam était encore naïf. Il n'avait connu qu'une seule fois l'amour et était l'un de ces passionnés qui auraient donné sa chemise pour vivre à fond son idylle. Ce fut un soir que tout changea dans la vie d'Adam, encore une fois, oui.
    Il faut croire qu'on ne vit jamais tranquille ici. Ils étaient donc de sortie, Emily ne se sentait pas spécialement bien, normal après ce qu'elle venait de prendre, et elle préféra rentrer au milieu de soirée.

    « Je rentre avec toi.
    - Non Adam, tu vas t'amuser et tu me retrouves plus tard.
    - M'amuser sans toi ne m'intéresse pas, mon amour.
    - Allez, je n'ai plus six ans. Je t'attendrais. »

    Adam avait fini par céder. Il la laissa prendre le volant et lorsqu'il rentra, ce n'était pas Emily qu'il trouva étendu dans ses draps mais un message vocal qui lui annonçait qu'on venait de retrouver la voiture de sa petite amie et qu'il fallait se rendre en vitesse sur les lieux. Adam s'exécuta, priant pour que ça ne soit pas grave. Il n'était pas croyant. Non, il ne croyait pas en Dieu ou en d'autres divinités. Tout ce qu'il savait c'était qu'à ce moment là, si quelque chose aux pouvoirs inconnus de l'homme existait il voulait que cette chose fasse quelque chose pour la femme de sa vie. Lorsqu'il arriva sur les lieux, le sang était présent sur le sol et le corps d'Emily venait tout juste d'être transporté dans une civière. C'était trop tard. Emily était morte emportant tous leur projets en même temps mais Adam ne voulait pas y croire. Il suivit l'ambulance jusqu'à l'hôpital où le corps de la jeune femme lui fut présenter comme pour l'identifier. C'était bien elle. La mort n'avait pas encore eu le temps de lui enlever ses couleurs. Ses lèvres semblaient pourtant tellement laides par rapport à ce qu'il avait connu. Et dans ces moments-là, ce n'est pas une vie qui s'éteint. Non ce n'est pas seulement ça. C'est deux jeunes adultes, destinés l'un à l'autre qui cesse de vivre. Ce n'est donc pas une mort, ça en est deux. Si nous ôtions l'air à l'Homme, pourrait-il vivre ? Non. Voilà ce que la vie à fait. A défaut d'enlever l'air à Adam, elle lui a enlevé quelque chose de plus fort, de plus intense, elle lui a enlevé l'amour, Emily. Bien sûr, la mort d'Emily est une mort accidentelle, une mort comme il en arrive beaucoup mais si elle ne s'était pas drogué ce soir-là, comme elle avait l'habitude de faire, peut être qu'elle n'aurait jamais eu cette accident. Adam se contraint à laisser le corps partir pour la morgue. L'âme en peine. Adam était mort, l'écrivain ne l'était pas par contre.

    Extrait de son journal.
    « Nous avons enterré Emily aujourd'hui. Je sais que je n'ai pas écrit depuis sa mort. Peut être parce que je n'en avais plus la force. Ma vie est sans couleur maintenant. J'ai l'impression de tout voir en noir et blanc. Parfois même, j'ai l'impression de la voir au coin d'une rue alors je cours. Je crois comme un moins que rien après une ombre. Je ne la rattrape jamais, elle disparait dés que j'arrive. Pourquoi ? Voilà la seule question qui habite mon esprit. Je ne sors plus. Non, je ne fais la fête. Je ne veux voir personne. Seul mon père arrive à pénétrer mon appartement pour me ramener de quoi me nourrir. Il sort avec moi, parfois. Il me comprends et ça me fait plaisir. Les journées sont longues, tu sais ? J'ai parfois envie d'ouvrir ma fenêtre et de sauter, juste pour voir ce que ça fait. Mais je ne suis pas courageux. Je suis nul sans elle. J'aurais pu, comme Roméo me donner la mort pour la suivre mais c'est quelque chose que je n'ai pas réussit à faire. De plus, elle ne voudrait pas que ça finisse ainsi. Oh, on sonne, je dois te laisser. Puisses-tu... Non, en fait rien du tout. »

    Elles sont bien noires les pensées qu'ont peut avoir lors de nuits blanches. Et Adam le savait plus que quiconque. Il ne se mettait pas en position de victime, non, il se contentait d'accepter la vie comme elle venait. Il déménagea ensuite, à l'âge de vingt-cinq ans pour se retrouver dans un immeuble où les gens semblaient assez bizarre. Pourtant, Adam n'y prêtaient pas attention, se contentant de vivre autre part sa petite vie d'écrivain torturé. Tant qu'il pouvait trouver de quoi écrire. Il avait passé le stade où on se morfond, il avançait, enfin, en quelque sorte. Dans un sens oui puisqu'il couchait quand même avec d'autres femmes mais dans un autre non puisqu'il pensait toujours à Emily. Enfin, il restait sûr de tout façon que même s'il venait à se marier, il ne pourrait jamais l'oublier.

    ««Quel Travail!?: Adam exerce le métier d'écrivain.

    ««RelationShip:

    Eillen Philips
    Trois semaines. Voilà déjà trois semaines que ces deux-là entretiennent une relation. Oh, l'amour n'étant plus pour Adam depuis la mort d'Emily, il préfère ce genre de situation. Jamais chez l'un ou chez l'autre, c'est sûrement ce qu'il y a de plus excitant. Alors tant pis s'il n'a pas le droit de lui tenir la main ouvertement, il se contente d'être son amant. De plus, il y a beaucoup de chance que cette histoire l'aide à écrire. Adam ne sait même plus s'ils ont déjà eu une véritable conversation. L'attirance physique qu'ils éprouvent l'un pour l'autre en ferait peur à plus d'un.


    Ricardo Stanos
    Ils ne s'aiment pas et se font remarquer à se battre certaine fois tellement ils se détestent, sauf qu'Adam est souvent celui qui ne veut pas embarquer dans ses bagarres ce qui a pour effet de remonter Ricardo.. on ne sait pas trop pourquoi...Mis à part un facteur commun !

    ««Have secret for me!?: Du temps d'Emily -et même un peu avant-, Adam se droguait tout comme elle. Il ne parle de ça à personne puisqu'il est loin d'en être fier. Cependant, tout cela est du passé. Adam n'y touche plus ou presque.

    ««Pourquoi j'aurais pu tué Paul et Rynie!? Paul été au courant du passé d'Adam. Mais ce dernier n'avait rien contre Rynie. Peut être une personne gênante. Mais Adam n'avait aucune raison de le faire, il n'est pas du genre à s'emporter si facilement.

    ««««__Vous


    Âge: Oh là, j'ai arrêté de compter après mes trois ans.
    Avatar: Robert Pattinson.
    Comment vous avez connu le forum!? Par partenariats.
    Qu'est ce qui t'as motivé à t'inscrire!? Un peu tout.
    Une remarque sur le forum!? Contexte intéressant. Very Happy
    Niveau de RP: Assez bon je dirais.
    Spoiler:
     
    Code du règlement: Ok Bye Keri


Dernière édition par Adam O'Neil le Mar 21 Avr - 20:00, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eillen Philips
CRAZY ADMIN
avatar

Messages : 77

LIFE
CONNAISSANCE?:
CE QUE J'AVAIS CONTRE EUX?: L'un me faisait chanter et l'autre à menti à la barre pour me faire accuser à tord.
CITATION:

MessageSujet: Re: Adam O'Neil. {END}   Dim 19 Avr - 17:34

lol bienvenue Adam!!!

Très contente que tu sois là!

Amuse-toi bien et bonne continuation pour ta fiche!! Wink

_________________
xXx....xXx....xXx..xXx..
My fiancé ~~~~~~~~ me ~~~~ my secret lover or sex toy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hannah B. Weather
COUPLE GIRLZ
avatar

Messages : 48

LIFE
CONNAISSANCE?:
CE QUE J'AVAIS CONTRE EUX?: Rien ! J'en veux jamais à personne moi (a)
CITATION:

MessageSujet: Re: Adam O'Neil. {END}   Dim 19 Avr - 17:36

Il est prévoyant notre Adam ^^
En tout cas bienvenue !
Contente de te voir parmis nous Wink Bonne chance pour la suite de ta fiche et à très vite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keri Hampton
SWEET ADMIN
I'd lie it's true

avatar

Messages : 246

LIFE
CONNAISSANCE?:
CE QUE J'AVAIS CONTRE EUX?: Absolument rien!! Quoique.. Rynie..
CITATION:

MessageSujet: Re: Adam O'Neil. {END}   Dim 19 Avr - 17:44

Oula Eillen! Tu a enfin ton petit jouet! Cool

Bienvenue Mister o'Neil!! Bon courage toi qui reserve 3 pages! :P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perfect-building.forumactif.com
Adam O'Neil
LONELY BOYZ
avatar

Messages : 33

LIFE
CONNAISSANCE?:
CE QUE J'AVAIS CONTRE EUX?: Pas grand chose.
CITATION:

MessageSujet: Re: Adam O'Neil. {END}   Dim 19 Avr - 17:56

    Merci à vous. :)
    Et oui le joujou d'Eillen est enfin arrivé.
    Au passage, j'aime beaucoup cette idée de lien entre Kristen & Rob' ça change du couple tout beau.
    De plus, si j'ai prévu trois pages c'est surtout pour la mise en page et tout ça. XD
    Je ne voudrais pas vous endormir xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sarah J.Mooheer
COUPLE GIRLZ
avatar

Messages : 18

LIFE
CONNAISSANCE?:
CE QUE J'AVAIS CONTRE EUX?: Beh rien voyons!
CITATION:

MessageSujet: Re: Adam O'Neil. {END}   Dim 19 Avr - 20:25

    Bienvenue Very Happy

    Et Bonne continuation pour la suite!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Stevens
TERRIBLE ADMIN
avatar

Messages : 103

LIFE
CONNAISSANCE?:
CE QUE J'AVAIS CONTRE EUX?: Rien de spécial...
CITATION:

MessageSujet: Re: Adam O'Neil. {END}   Dim 19 Avr - 20:53

Welcome!

Bonne chance pour ta fiche Wink !! C'est Eillen qu'est contente xD

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eillen Philips
CRAZY ADMIN
avatar

Messages : 77

LIFE
CONNAISSANCE?:
CE QUE J'AVAIS CONTRE EUX?: L'un me faisait chanter et l'autre à menti à la barre pour me faire accuser à tord.
CITATION:

MessageSujet: Re: Adam O'Neil. {END}   Lun 20 Avr - 6:19

Oh oui très contente ... :cheers:

Et je dois dire que je suis déjà en amour avec la façon dont tu écris :lol!:

Je sens que ce sera un vrai plaisir de RP avec toi!!

_________________
xXx....xXx....xXx..xXx..
My fiancé ~~~~~~~~ me ~~~~ my secret lover or sex toy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam O'Neil
LONELY BOYZ
avatar

Messages : 33

LIFE
CONNAISSANCE?:
CE QUE J'AVAIS CONTRE EUX?: Pas grand chose.
CITATION:

MessageSujet: Re: Adam O'Neil. {END}   Lun 20 Avr - 11:37

    Merci à vous. :)

    Eillen, je suis content que ça te plaise, je me dépêche donc de finir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam O'Neil
LONELY BOYZ
avatar

Messages : 33

LIFE
CONNAISSANCE?:
CE QUE J'AVAIS CONTRE EUX?: Pas grand chose.
CITATION:

MessageSujet: Re: Adam O'Neil. {END}   Mar 21 Avr - 20:00

    Désolé du double post mais j'ai fini ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keri Hampton
SWEET ADMIN
I'd lie it's true

avatar

Messages : 246

LIFE
CONNAISSANCE?:
CE QUE J'AVAIS CONTRE EUX?: Absolument rien!! Quoique.. Rynie..
CITATION:

MessageSujet: Re: Adam O'Neil. {END}   Mar 21 Avr - 20:33

Sérieusement.. rien a redire! je suis carrément fans de ta façon d'écrire! et l'histoire est vraiment bien! ainsi que tout le reste d'ailleurs!

Sur ce je te valide et te souhaite un bon RP.. en espérant avoir la chance de le faire avec toi à un moment!!

_________________
♣️ ♣️
{ ღ But only if you told me to..
No matter what gets in my way
As long as there's still life in me
No matter what remember
You know i'd fight for you
I'd lie it's true
But give my life for you!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perfect-building.forumactif.com
Adam O'Neil
LONELY BOYZ
avatar

Messages : 33

LIFE
CONNAISSANCE?:
CE QUE J'AVAIS CONTRE EUX?: Pas grand chose.
CITATION:

MessageSujet: Re: Adam O'Neil. {END}   Mar 21 Avr - 20:52

Merci beaucoup, content que ça te plaise. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Adam O'Neil. {END}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Adam O'Neil. {END}
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Centurion (de Neil Marshall)
» Énigme 215 : Adam et Ève
» Salaire Adam Henrique
» WoW : Worldbreaker le 14 décembre
» Hygiène et Maladies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Perfect Building :: READY? :: WHO ARE YOU? :: Passeport Validée :: Okay! Ready!-
Sauter vers: